Texte 7 Mar 2 notes Le 13ème homme sur la lune sera Chinois

On sait que les Chinois ont de grandes ambitions spatiales, et qu’ils sont même très bien placés pour être les prochains à fouler le sol sélène. Mais combien de temps Gene Cernan ( Apollo 17 – décembre 1972 ) restera-t-il encore le dernier homme sur la Lune ? à ce stade, nul ne le sait.



Ce que nous savons en revanche, c’est que les Chinois progressent dans la technologie spatiale avec une régularité qui les place en très bonne position pour la prochaine conquête : la presse officielle a ainsi annoncé la semaine dernière que Pékin possèderait bientôt un nouveau site ultra moderne de construction de fusées.

Selon le Global Times, 20 des 22 usines qui formeront « la plus importante base de design, de production et d’essais de fusées au monde » sont déjà terminées. C’est dans ce complexe de 200 hectares sité à Tianjin dans le nord-est de la Chine, que seront construites les fusées Longue Marche 4 et Longue Marche 5. L’objectif reste d’envoyer des hommes sur la Lune vers 2020.

( Ci-dessus: fusée Longue Marche 3A )

Pour mémoire, les fusées Longue Marche ont déjà un beau palmarès : elles ont permis à Pékin d’envoyer son premier homme dans l’espace en 2003. En septembre 2008, ce sont 3 Chinois qui sont partis à bord de Shenzou 7, propulsés là encore par une fusée Longue Marche. Cerise sur le gâteau lors de cette mission : une sortie dans l’espace.

Eh puis depuis octobre dernier, « Chang’e 2 », 2ème sonde lunaire chinoise, poursuit son travail orbital autour de notre voisine.

Enfin, Pékin voit rouge : la première sonde à destination de Mars devrait être lancée en octobre prochain, en collaboration avec les Russes.

Contact

  1. retoursurlalune a publié ce billet

Design crafted by Prashanth Kamalakanthan. Hébergé par Tumblr.